c) énergie potentielle

Publié le par tpemanege

L'énergie potentielle est liée à l'énergie cinétique. C'est elle qui engendre la prise de vitesse des trains lors des descentes des grands huit. L'énergie potentielle augmente au fur et à mesure que les wagons prennent de la hauteur. Plus l'énergie potentielle accumulée par les wagons est élevée, plus l'énergie cinétique issue de la transformation de l'énergie potentielle sera grande lors de la descente.  
 
La formule :  Ep= m x g x h    où : -Ep = énergie potentielle en joule
                                                   -m = masse en Kg
                                                   -g = intensité de pesanteur terrestre en Newton/Kg
   
 
Au départ un grand huit peut faire monter son train en haut de la première pente à l aide d'une remonté mécanique puis une fois le train arrivé en haut, un maximum d'énergie potentielle est accumulé et le reste du parcours peut se dérouler sans autre interactions mécaniques ou alors, au départ une grande vitesse est donnée au train par un système d'aimants (le grand huit est alors des montagnes russes lancées). Des aimants de même pôle se repoussent, donc sous le train les constructeurs ont placé des aimants et sur la rampe le lancement on fait basculer les aimants de même pôle lorsque le départ est désiré et le train part alors à grande vitesse ce qui lui permet de monter une première pente et donc d'acquérir de l'énergie potentielle pour continuer le parcours comme pour les montagnes russes traditionnelles.  
 
Le système de rampe de lancement est bien montré sur cette attraction de type montagne russes lancées:
 
Nous avons nous même confectionné un circuit avec de la gaine et une bille. La bille est lâchée en haut du circuit et grâce à l'énergie potentielle de départ, elle fait les deux loopings pour arriver en bas du parcours sans interaction de notre part.  Nous nous excusons pour le bruit de fond, nous avons été contraintes de mettre en place notre circuit dans cette pièce qui était la moins bruyante disponible.       
 

Commenter cet article